stage pleine conscience provence

Qu'est ce que la pleine conscience ?

stage pleine conscience provence


Attention, moment présent, ouverture

"La pleine conscience est un état qui résulte du fait de porter son attention intentionnellement au moment présent sans jugement."(Jon Kabat-Zinn).

Pratiquer la pleine conscience c'est donc
amener "intentionnellement son attention"
dans l'expérience qui se déploie "maintenant"
avec "ouverture et bienveillance".

Il s'agit donc de cultiver la conscience de l'esprit et du corps dans l'ici et le maintenant quelque soit ce que l'on vit.
Cette attitude qui découle d'une capacité innée et universelle de l'être humain se cultive par un entrainement assidu permettant une plus grande stabilité corporelle, émotionnelle et mentale. c'est ce que propose les entrainements liés aux pratique de la pleine conscience.

La pleine conscience nous ouvre l'accès à nos propres ressources intérieures au potentiel bénéfique étonnant .


Historique :

Jon Kabat Zinn est un scientifique de 77 ans, docteur en biologie moléculaire du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) et professeur de médecine émérite à l'université de Massachussets.
Grand méditant, pratiquant le yoga et ayant suivi dans sa jeunesse les enseignements de grands maîtres bouddhistes, il a cherché à mettre au point une pratique de la méditation de façon laïque, adaptée aux besoins des occidentaux d'aujourd'hui . Il a tout d'abord pensé à aider le personnel soignant à mieux gérer leur stress dans les hôpitaux . Suite à des résultats encourageants, il propose son programme aux patients. Il met alors au point son programme : le programme MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction), traduit en France par "programme de réduction du stress basé sur la pleine conscience".

Ce programme, totalement laïque, a été élaboré pour accompagner des patients souffrant de pathologies très diverses en les aidant à vivre au mieux leur maladie et leurs traitements associés.

En 1979 la première clinique de réduction du stress voit le jour au cœur de la faculté de médecine de l'Université du Massachusetts.
Depuis les années 70 la pleine conscience est entrée dans de nombreux hôpitaux, centres médicaux et cliniques du monde entier. Christophe André, Médecin psychiatre à l'hôpital Ste Anne à Paris a été parmi les premiers médecins en France à proposer à ses patients une approche basée sur la pleine conscience dès 2004.

Grâce au nombre impressionnant et croissant de publications scientifiques sur la pleine conscience depuis les années 90, cette approche connaît une popularité qui ne cesse de grandir. En plus des domaines de la médecine, des neurosciences et de la psychologie, la pleine conscience suscite aussi de l'intérêt pour le monde de l'éducation, le monde des affaires et le monde juridique.


Un potentiel étonnant

« Vivre en pleine conscience, c'est régulièrement porter une attention tranquille à l'instant présent. Cette attitude peut modifier notre rapport au monde de manière radicale, apaiser nos souffrances et transcender nos joies. » Christophe André


Au cours de ses 30 dernières années la science a validé de nombreux effets possibles bénéfiques de la pratique de la pleine conscience sur notre santé physique et mentale à condition que l'entrainement à la pratique soit régulier et s'inscrive dans la durée.
Les sciences ont validé:
-une diminution significative du stress et une résilience plus efficace face au stress inévitable,
-une meilleure régulation émotionnelle et une amélioration générale de l'humeur,
-une attention plus stable, une concentration accrue, une mémoire plus efficiente et une flexibilité cognitive plus importante,
-un système immunitaire plus fort,
-un ralentissement du vieillissement cellulaire par une modification des télomères.

Autant d'effets si incroyablement différents qui s'expliquent en partie par la neuroplasticité, cette capacité de transformation extraordinaire que détient le cerveau humain à tout âge (même à un âge avancé contrairement aux idées reçues). Avec une pratique de la méditation assidue et régulière le cerveau se modifie tant au niveau de sa structure que de son fonctionnement. Ce sont là des modifications qui ont été largement démontrées par imagerie médicale.

Les travaux récents sur l'épigénétique expliquent également pour autre partie des effets de l'entrainement à la pleine conscience qui- comme tout comportement quotidien positif sur la santé - ouvre une possibilité sur la modification d'expression des gènes .

En définitive les effets sur le corps d'un entrainement sur l'esprit qu'est la pratique de la pleine conscience démontre purement et simplement ce que les études scientifiques valident aujourd'hui à savoir une interconnexion bien réelle entre le corps et l'esprit (entendez par « esprit » tout ce qui est du domaine de la pensée, des émotions, de l'attention.....).


Un entrainement nécessaire

Paradoxalement, malgré son caractère universel et inné, cultiver la pleine conscience au cœur de nos vies contemporaines demande de l'entrainement et de la persévérance .
Parce que nous l'avons tout simplement délaissée depuis l'âge tendre sans savoir que cette qualité d'être est « aussi puissante que notre capacité de penser » comme le déclare Jon Kabat-Zinn.
Les recherches scientifiques abondent aujourd'hui dans ce sens. Il s'agit alors de retrouver un équilibre juste entre un mental affuté et une présence bien vivante.
Et puis vivre en pleine conscience demande une attention stable et équilibrée . Grâce à la science on connait mieux les mécanismes liés à l'attention. On sait aujourd'hui qu'elle est "maîtrisable". On peut donc développer son attention à tout âge avec un entrainement spécifique.

L'entrainement à la pleine conscience devient à la fois un moyen de développer nos capacités attentionnelles et à la fois une conséquence qui découle d'une attention mieux maîtrisée.


À chacun son programme

Les approches basées sur la pleine conscience sont nombreuses aujourd'hui et plusieurs programmes ont été élaborés à la suite du programme MBSR.

Le cycle MBSR est un programme généraliste, accessible à tous. Il n'est pas proposé dans un cadre thérapeutique.
C'est aussi le cas du programme MBCAS (Mindfulness Based Cognitive Approach for Seniors) pour les séniors.
Des programmes adaptés pour les enfants, les adolescents se sont développés aussi comme avec "la Méthode Eline Snel".
Les parents, les enseignants et toute personne s'occupant des enfants ont également un programme adapté.

En revanche d'autres programmes plus spécifiques sont proposés par des thérapeutes dans un cadre médical comme par exemple le programme MBCT (Mindfulness Based Cognitive Therapy) pour les sujets souffrant de dépression et le programme MBRP (Mindfulness Based Relapse Prevention) pour la prévention des rechutes dans les addictions.

Intégration | 2CPC/PIXEL-ART